Ourlets invisibles – ou souffrir pour être élégant(e)

L’une des choses les plus désagréables à mon avis en couture : les ourlets invisibles. Précision, points à l’infini… Les raisons pour les détester sont claires ! Mais une raison les justifie : les vêtements qui requièrent un ourlet invisible! Généralement plus haut de gamme, c’est le tissu ou la coupe qui justifie leur utilisation. Le prix de ces vêtements vous convaincra sans doute de l’utilité de les réparer!

Quelle chance, j’avais deux projets dans ma pile, un col roulé dont l’ourlet du bas s’est décousu et une robe donc l’ourlet de la manche s’est aussi… décousu.

Arrêter de porter le vêtement

La première étape est la plus facile! Il faut arrêter de porter le vêtement dès qu’on constate que la couture commence à se défaire. Sinon, le fil continuera inévitablement à se défaire et le désagrément sera nécessairement plus long.

Réparer le vêtement

Avec un peu de fil, la bonne aiguille et pas mal de temps, le vêtement sera bon comme neuf! On s’installe devant un bon film et c’est parti.

Aiguille

Le but principal du choix d’aiguille est de ne pas faire de trou visible, donc généralement une petite aiguille sera appropriée. Une aiguille à pointe arrondie (ballpoint) est mieux pour les tricot. Heureusement que j’ai acheté un petit kit pour mon dernier projet!

Fil

Si le fil est toujours sur le vêtement, on enfile simplement l’aiguille et, hop, c’est parti. La couleur du fil, naturellement, est agencée à celle du vêtement. C’était le cas du chandail et par chance le fil était suffisamment long pour recoudre l’ourlet au complet. On aime toujours une bonne réparation gratuite.

Si le fil a disparu, il est important de choisir une couleur qui se rapproche de celle du tissu. On perdra en « invisibilité » en choisissant une couleur contrastante. Pour la robe, j’ai trouvé dans ma boîte le fil parfait. Dans l’article où je parlais de ma blouse rose, je disais qu’avoir exactement la bonne couleur de fil n’arrive qu’une fois dans une vie. À ma grande stupéfaction, c’est arrivé aujourd’hui encore: le match parfait! Le lapin de Pâques me voulait du bien.

Points, points, points, points…

Le point de base (point de chausson) varie subtilement selon la construction du tissu (tissé vs tricot), mais la taille des points variera selon différents facteurs. Petit GIF de démonstration:

Tricot
Tissé

Ce qui est bien avec les vêtements déjà finis, c’est qu’on peut s’inspirer des coutures existantes pour savoir comment aborder la réparation! Par exemple, sur mon chandail, j’ai repéré les déformations créées par l’ourlet précédent pour estimer la largeur du point. On pourrait aussi observer la tension dans le fil, la distance entre la couture et la bordure du tissu… Quelqu’un a déjà fait le travail de choisir la bonne couture pour ce vêtement, pourquoi se casser la tête?

Idéalement, j’aime faire les plus gros points possibles pour m’assurer que le tout tienne bien. Dans le cas de la robe par exemple, le tissu permettait de prendre plusieurs fibres. On peut s’assurer que la couture reste invisible en gardant un doigt sur l’endroit du tissu tout au long de la couture. Les points ne doivent pas être trop serrés, sinon la couture créera un plis – restez détendu(e)s!

Fer à repasser

Si le tissu le permet, presser l’ourlet pour que le résultat soit bien propre!

Inspecter le vêtement

La couture est terminée! Malheureusement, si la couture s’est rompue à un endroit, d’autres se sont probablement rompues ailleurs. Il vaut mieux faire un petit tour des autres coutures du vêtement pour voir si une catastrophe se pointe le nez ailleurs. Dans le cas du chandail, après inspection:

  • l’un des ourlet de manche se découd
  • les fils n’étaient pas attachés sur l’autre ourlet de manche et le col

Je recommande d’en prendre soin immédiatement, un petit nœud vous évitera une réparation certaine!

Parader!

Que dire de plus?

2 commentaires sur « Ourlets invisibles – ou souffrir pour être élégant(e) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :