Renforcer un chandail de laine: une technique passe-partout

Une seule maille est suffisante pour ruiner votre chandail de laine adoré. Par un hasard incroyable, Monsieur a réussi à briser bien exactement une maille sur le coude d’un chandail de laine, ce qui permet de démontrer de façon très concrète que: la force d’une chaîne dépend de son maillon le plus faible. Trêve deLire la suite « Renforcer un chandail de laine: une technique passe-partout »

J’ai cousu: Le chandail Curlew de Merchant & Mills

Je continue mon épopée visant à coudre tout ce qui reste dans ma pile de tissu tout en me confectionnant des hauts de tous les jours. Après avoir cousu le Kabukee Tee, je me suis lancée dans la fabrication du Curlew version chandail à manches longues qui est proposé dans le Workbook de Merchant &Lire la suite « J’ai cousu: Le chandail Curlew de Merchant & Mills »

Cacher de grosses taches élégamment avec un ruban semi-transparent

Je commence par une annonce d’intérêt public: n’utilisez pas d’eau de javel lorsque vous portez un chandail que vous aimez. Et bien sûr, faites ce que je dis et non pas ce que je fais – l’image ci-dessous témoigne bien du fait que je n’ai pas respecté ce principe simple. En voulant nettoyer mon comptoirLire la suite « Cacher de grosses taches élégamment avec un ruban semi-transparent »

Ourlets invisibles – ou souffrir pour être élégant(e)

L’une des choses les plus désagréables à mon avis en couture : les ourlets invisibles. Précision, points à l’infini… Les raisons pour les détester sont claires ! Mais une raison les justifie : les vêtements qui requièrent un ourlet invisible! Généralement plus haut de gamme, c’est le tissu ou la coupe qui justifie leur utilisation.Lire la suite « Ourlets invisibles – ou souffrir pour être élégant(e) »