J’ai cousu: Le chandail Curlew de Merchant & Mills

Je continue mon épopée visant à coudre tout ce qui reste dans ma pile de tissu tout en me confectionnant des hauts de tous les jours. Après avoir cousu le Kabukee Tee, je me suis lancée dans la fabrication du Curlew version chandail à manches longues qui est proposé dans le Workbook de Merchant & Mills (en anglais).

Le résultat est un heureux mariage entre ce livre que j’ai acheté alors que je flânais dans une librairie du centre-ville et un tissu coloré que j’ai acheté lors d’un voyage en Afrique du Sud (et qui, ai-je constaté en le découpant, ne vient pas d’Afrique du Sud). C’est l’un des chandails que je porte le plus souvent ces temps-ci: il est confortable, léger et a un motif sympathique. En plus, comme je l’ai pré-lavé et pré-séché à la machine, il ne nécessite aucun soin particulier: le summum.

C’est d’ailleurs dans l’esprit de la marque Merchant & Mills (et son slogan « Clothes not fashion« ), de faire des vêtements fonctionnels qui durent.

Les photos de leurs patrons dans le livre ont un style assez particulier et je me demandais si les vêtements me conviendraient. Je vous partage donc mes impressions.

En bref

Enfin, un patron de vêtement décontracté en tissu tissé!

Ce n’est pas le patron le plus facile à réaliser, donc ce ne serait pas mon premier choix pour quelqu’un qui débute bien que les explications soient claires. C’est le patron parfait si vous vous demandez quoi faire avec un tissu très coloré ou avec un motif très évident car la coupe est simple.

J’ai fabriqué une taille 12, mais avec quelques ajustements décrits plus bas.

Ce que j’ai aimé

  • Les instructions sont claires et, pour les choses qui sortent de l’ordinaire, on explique pourquoi (par exemple, on utilise un ruban sergé (dans le patron seam tape) aux coutures des épaules – il y a même une petite vidéo).
  • C’est un patron avec peu de pièces, seulement 4, ce qui était super pour mon motif.
  • Le tissu est découpé sur le biais, ce qui donne un petit stretch confortable et insoupçonné à un tissu tissé.
  • Si les grandes marques de patron ne vous font pas, vous réaliserez avec plaisir le patron est basé des proportions très différentes de celles utilisées par Vogue, Butterick & compagnie. C’est la première fois que j’utilise un patron dans lequel la longueur de poitrine est la bonne!
  • Les instructions incluent la finition des coutures, soit un zigzag ou une couture française selon la forme de la couture. Pas besoin de réfléchir, simplement suivre les instructions et la finition sera impeccable.

Ce que j’ai moins aimé

Ce sont des points mineurs, mais je les mentionne pour l’exhaustivité.

  • La découpe sur le biais est moins économe en tissu qu’une découpe « traditionnelle ».
  • Le style et le nombre de photos dans le livre ne m’ont pas beaucoup aidée à visualiser comment le vêtement me ferait. Les tissus sont parfois très froissés ou les postures pas tout à fait optimale pour examiner la coupe du vêtement.
  • Évidemment, qui dit livre de patron, dit tracer le patron avant de le découper, ce qui ajoute une étape supplémentaire. Si vous n’aimez pas le papier ultra-mince qui est normalement fourni dans les patrons en enveloppes, ce sera peut-être un point positif pour vous!

Ce que j’ai modifié

  • J’ai ajusté le patron en quelques endroits. J’ai raccourci les manches d’environ 7 cm (!) et réduit la taille et les hanches (quelques centimètres à chaque endroit).
  • Le livre propose de doubler le chandail à manches longues pour donner une finition propre au col. À mon avis la double épaisseur rendrait le chandail un peu trop épais et éventuellement trop chaud. J’ai plutôt utilisé un biais pour finir l’encolure, comme le livre le propose pour les versions camisole et robe. J’ai découpé la pièce « Neck bias » pour ce faire, mais j’ai dû la raccourcir en cours de route.
  • J’ai remplacé quelques finitions zigzag par des coutures française, par accident en toute honnêteté

Ce que je modifierai la prochaine fois

  • Je me demande si je n’en ferai pas un t-shirt à manches courtes! Pour une autre saison, évidemment.

Un avis sur « J’ai cousu: Le chandail Curlew de Merchant & Mills »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :