Écolos et rentables les mouchoirs réutilisables? Peut-être.

On voit apparaître partout de jolis petits mouchoirs en tissu inondés d’une aura verte qui nous fait sentir un peu mal d’utiliser le bon vieux mouchoir jetable en papier. Mais les mouchoirs réutilisables sont-ils vraiment « meilleurs » que les mouchoirs jetables?

Tout comme lorsque je me suis intéressée au percarbonate de soude, j’en ai trouvé de toutes les couleurs sur les mouchoirs. Nombreux sont les blogs et les médias qui souhaitent vous convaincre d’adopter immédiatement le mouchoir réutilisable, à grand renfort d’images cauchemardesques de forêts rasées et de tas de vieux mouchoirs souillés. Mais ces recommandations reposent-elles sur des faits?

À mon avis, la réponse doit être plus nuancée. Nous examinerons la questions sous trois angles avant d’établir le verdict final: hygiène, économie familiale, environnement.

Hygiénique?

Traitons tout de suite cette question car, semble-t-il, bien des gens son convaincus que les mouchoirs réutilisables sont dégoûtants. D’ailleurs, le mouchoir jetable (aussi appelé « papier hygiénique ») a bâti sa réputation notamment sur le manque d’hygiène associé aux mouchoirs en tissu, traînant dans les fonds de poche bien trop longtemps pour le bien de leurs propriétaires et laissant le champs libre à la reproduction des microbes (voici un lien vers quelques annonces d’époque en anglais).

Les personnes qui se prononcent sur le sujet ne s’entendent pas nécessairement sur la réponse à la question « les mouchoirs réutilisables sont-ils hygiéniques? ». Ce qui fait consensus cependant, c’est que d’utiliser le même mouchoir plusieurs fois et de le traîner partout avec nous favorise la transmission des microbes et virus.

La différence à proprement parler (ha!) vient donc de la réutilisation et de la traînerie, et non du mouchoir lui-même. C’est donc une question de comportement à adopter : on prend le mouchoir, on se mouche, on le met au lavage s’il est réutilisable ou à la poubelle (peut-être au compost) s’il est jetable et, finalement, on se lave les mains. De ma propre expérience, j’ajouterais que mes mains apprécient l’épaisseur des mouchoirs réutilisables lors des grands rhumes car un tissu plus épais les protège contre les volumes de mucus plus importants.

Petite note: le lavage à l’eau chaude est nécessaire afin d’assainir le mouchoir ou alternativement un petit repassage au fer chaud fera l’affaire.

Hygiénique, donc, le mouchoir réutilisable? Pas moins que son équivalent jetable, à comportement égal.

Économique?

J’ai lu et entendu souvent : c’est nécessairement rentable d’acheter un mouchoir réutilisable, car en achetant moins d’objets jetables on finira par économiser. Ça plaît à l’esprit, mais ça n’est pas nécessairement vrai.

J’ai collecté quelques données pour calculer ce qu’il en est, vous pouvez les voir en suivant ce lien. Selon mes calculs, le prix payé pour un mouchoir réutilisable en tissu biologique sera équivalent à celui qu’on paierait pour acheter entre 266 et 572 mouchoirs jetables, selon la marque. Vous pourrez en trouver en fibre de culture conventionnelle à des prix plus faibles (équivalent à 127-211 mouchoirs jetables), mais l’impact écologique sera plus grand. Il faudra utiliser les mouchoirs jetables très souvent dans les deux cas.

Un exemple permettra de concevoir l’ordre de grandeur de ces chiffres: Monsieur et moi avons consommé en environ 2 ans un paquet de boîtes de mouchoir Kirkland Signature acheté chez Costco. Cela représente, selon les données que j’ai collectées, environ 960 mouchoirs. Quel est l’équivalent en mouchoirs réutilisables?

  • J’aurais pu, pour le même prix, acheter 4 ou 5 mouchoirs réutilisables en coton biologique sur cette période, ou 12 mouchoirs en coton conventionnel que j’aurais dû laver plusieurs fois par semaine, voire par jour. Pensez à la gymnastique à faire à la maison si on n’a que quelques mouchoirs pour l’ensemble de la famille…
  • Sinon, j’aurais pu acheter davantage de mouchoirs réutilisables, mais il faudrait alors plusieurs années pour récupérer mon « investissement ». On parle ici de mouchoirs et non pas d’une maison. Plusieurs années, c’est très long.

Qu’en est-il du lavage? Pour ma part, je lave mes mouchoirs réutilisables avec mon linge de maison (torchons, linges de vaisselle…) que je laverais de toute façon, ce qui ne change rien à mon budget. Supposons donc que l’utilisation ne coûte rien aux fins de cette discussion.

D’un point de vue strictement financier, le mouchoir réutilisable disponible sur le marché au Québec n’est donc pas très attrayant. Loin de moi l’idée de vouloir critiquer le prix des mouchoirs faits ici: il reflète dans plusieurs cas l’utilisation de tissus fait à partir de fibres biologiques et la fabrication locale, de bons choix sur le plan éthique.

Vous avez quand même des options si votre objectif est de réduire vos dépenses: trouver des mouchoirs de seconde main ou les fabriquer vous-même.

Économique, donc, le mouchoir réutilisable? Si on l’utilise souvent ou qu’on le paie peu cher

Écologique?

Ah cette grande raison ultime qui devrait nous conduire tous à utiliser des mouchoirs réutilisables! Si les bonzes du marketing ont réussi à nous faire abandonner le mouchoir réutilisable sous le prétexte de l’hygiène, ils réussiront certainement à nous faire faire le contraire sous le prétexte de l’écologie.

Étant donné le nombre de personnes qui tentent de nous convaincre d’acheter des mouchoirs réutilisables, j’aurais pensé que la documentation à ce sujet serait amplement disponible. Or, ce n’est pas le cas. J’ai trouvé un (oui, 1) rapport cité ad nauseam par des rapports et des articles sur le sujet. J’ai inclus pour le bénéfice de cette discussion des références sur les serviettes de table, car leur usage et leur forme sont similaires à ceux des mouchoirs

Revue de la littérature

Vous le constaterez vous-même: les bénéfices écologiques ne sont pas très clairs. Je résume ici les conclusions des quatre documents qui comparent la version en papier et en tissu du même produit, qui utilisent des données compilées par les auteurs et qui sont disponibles au moment d’écrire cet article:

Le document qui se rapproche le plus de la situation que nous examinons est le rapport d’Ecosystem Analytics. C’est la seule parmi les références que j’ai trouvées dont l’auteur ne semble pas avoir des intérêts qui pourraient biaiser les conclusions. Le rapport arrive à la conclusion que le mouchoir réutilisable en coton a plus d’impacts négatifs sur l’environnement que le mouchoir jetable, en raison de l’impact élevé du processus de fabrication. On pourrait apporter quelques bémols: il sous-estime peut-être l’empreinte du mouchoir jetable si on le compare à d’autres études, il suppose qu’on utilise le mouchoir que 100 fois. Ça reste la meilleure étude dont on dispose.

Le rapport TRSA et l’article de Paster concluent que tout dépend de la situation. Selon le rapport TRSA, l’impact variera beaucoup selon le scénario de lavage et l’épaisseur du tissu. Le rapport compare différents scénarios, ce qui ajoute de la nuance, mais examine la situation d’une serviette réutilisable en polyester, ce qui n’est pas notre cas ici et changera l’impact de la fabrication. L’article de Paster considère des serviettes de table en coton, mais considère également un seul lavage par semaine ce qui peut être suffisant pour des serviettes de table mais pas pour des mouchoirs. Par contre, l’analyse de l’impact écologique de la fabrication est cohérente avec celle d’Ecosystems Analytics et l’article la vulgarise bien. En bref, le processus de fabrication des versions réutilisables a un impact énorme. Finalement, le rapport Duni détermine que l’étape de lavage fait en sorte que les serviettes réutilisables ont un impact sur l’environnement plus grand que les serviettes jetables. L’analyse de trois pays montre bien à quel point le résultat est influencé par votre lieu de résidence. Cependant, le rapport suppose que les serviettes sont utilisées dans un restaurant puis lavée chez un fournisseur, ce qui génère des émissions supplémentaires liées au transport et n’est pas pertinent dans le cas des mouchoirs utilisés à la maison.

Avec une seule référence vraiment pertinente pour la question à l’étude, on manque d’information pour faire une recommandation.

Appel à tous: le monde a besoin d’une analyse de cycle de vie des mouchoirs. Commentez cet article si c’est votre domaine et que ça vous intéresse!

Pistes de réflexion

En bref, on n’est pas plus avancés. Pourquoi est-ce si compliqué? Il peut sembler intuitif que ce qui est jetable et utilisé fréquemment ait une empreinte plus importante à la longue. Or, ce n’est pas nécessairement le cas et l’exemple du mouchoir le montre bien. Comment le jetable peut-il sortir gagnant?

  • Une chose vous paraîtra évidente si vous avez un exemplaire de l’un et l’autre devant vous : le mouchoir réutilisable est plus lourd que le mouchoir jetable à dimensions égales. Il a donc requis plus de matière pour sa fabrication.
  • Les fibres utilisées pour fabriquer du tissu, même naturelles et biologiques, nécessitent une quantité énorme de ressources (eau, surface de culture, énergie) tout au long de leur processus de fabrication depuis le champ jusqu’à l’atelier de couture. On peut critiquer les compagnies qui détruisent la forêt boréale pour fabriquer des mouchoirs jetables. Cependant, il faut se rappeler la culture du coton entraîne aussi la destruction d’écosystèmes, simplement ceux-ci sont plus loin de chez nous (si vous venez du Québec en tout cas).
  • Le mouchoir jetable génère des déchets, certes, mais la disposition ne représente qu’une petite partie de l’empreinte écologique d’un mouchoir. L’impact de la fabrication est bien plus grand.

Ça vous chicote toujours? Sachez que le mouchoir réutilisable peut sortir gagnant dans certaines conditions:

  • Tout comme pour le côté financier, le mouchoir réutilisable doit être utilisé de très nombreuses fois. Faites le test avant de vous convertir complètement aux mouchoirs réutilisables et voyez si ça peut vous convenir à long terme. Contrairement à une croyance répandue, les lavages fréquents ne font pas en sorte de rendre le mouchoir réutilisable moins écologique que son équivalent jetable.
  • On cherchera aussi à réduire l’empreinte écologique du mouchoir. On peut se tourner vers des tissus inhabituels si peut les trouver (eucalyptus, chanvre) ou plus dispendieux si on peut se les offrir (lin, coton biologique). On peut aussi tailler un textile qui a déjà servi et qui se trouve déjà chez nous (chemise, foulard, drap et j’en passe).

Écologique, donc, le mouchoir réutilisable? Si on l’utilise souvent et que le tissu n’a pas une trop grosse empreinte écologique

Verdict

Le réponse n’est pas évidente. Le mouchoir réutilisable tel que commercialisé (au Québec du moins) n’est pas nécessairement plus avantageux que sa version jetable. Il le devient cependant clairement si vous arrivez à dénicher des mouchoirs de seconde main ou que vous en découpez ou fabriquez à partir d’un textile que vous avez déjà sous la main. Si vous faites le choix du mouchoir réutilisable, il doit vous convenir à long terme.

Mais comment s’y prendre et comment savoir si les mouchoirs réutilisables vous conviennent? C’est le sujet du prochain article de cette série qui paraîtra la semaine prochaine

Sources

Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, j’ai inclus ci-dessous les références que j’ai utilisées pour écrire cet article ainsi que quelques références complémentaires.

Hygiène

Jaumotte, M. (2018, février 15). Les mouchoirs en tissus sont-ils vraiment des nids à microbes? Consulté le mars 13, 2021, sur RTBF: https://www.rtbf.be/info/societe/onpdp/detail_les-mouchoirs-en-tissus-sont-ils-vraiment-des-nids-a-microbes?id=9826602#:~:text=La%20grosse%20diff%C3%A9rence%20c’est,y%20a%20risque%20de%20contamination.

Pain, C. (2011, juin 2). Q: Are tissues more hygienic than hankies when you have a cold? Consulté le mars 13, 2021, sur ABC Health & Wellbeing: https://www.abc.net.au/health/talkinghealth/factbuster/stories/2011/06/02/3231404.htm

Villazon, L. (s.d.). Is it better to use a handkerchief or a tissue? Consulté le mars 13, 2020, sur Science Focus: The home of BBC Science Focus Magazine: https://www.sciencefocus.com/science/is-it-better-to-use-a-handkerchief-or-a-tissue/

Économie familiale

Voir les sources mentionnées dans le modèle, que vos pouvez trouver ici.

Environnement

Articles inclus dans la revue de littérature

Eileen B. Ekstrom. (2012). Assessing the Environmental Impacts of Disposable Facial Tissue Use versus Reusable Cotton Handkerchiefs. Cambridge, MA: Ecosystem Analytics inc. Récupéré sur https://ecosystem-analytics.com/wp-content/uploads/2013/10/Complete-LCA-Facial-Tissue-Handkerchief.pdf

Jelse, K., & Westerdahl, J. (2011). Life cycle assessment of premium single-use and reusable napkins for restaurant dinners. Stockholm: Swedish Environmental Research Institute. Récupéré sur https://www.duni.com/globalassets/startpage/about-us/corporate-responsibility/lca-of-duni-napkins-and-textile.pdf

Jewell, J., & Wentsel, R. (2014). Comparative Life Cycle Assessment of Reusable vs. Disposable Textiles. Exponent Inc. Récupéré sur https://www.trsa.org/wp-content/uploads/2014/08/trsa-reusable-disposable-study.pdf

Paster, P. (2018, octobre 11). Are Paper Napkins More Environmentally Friendly? Consulté le mars 13, 2021, sur Treehugger: https://www.treehugger.com/are-paper-napkins-more-environmentally-friendly-4858552

Autres références

Patouillard, L. (2020, mai 12). Coordonnatrice scientifique et Agente de recherche au CIRAIG. Empreinte carbone : mouchoir lavable ou jetable? Tout dépend de vos habitudes. (M. Dugal, Intervieweur). Récupéré sur https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/moteur-de-recherche/segments/chronique/169887/environnement-kleenex-choix-ecoresponsable-reflexion

Cherrett, N., Barrett, J., Clemett, A., Chadwick, M., & Chadwick, M. (2005). Ecological Footprint and Water Analysis of Cotton, Hemp and Polyester. Stockholm: Stockholm Environmental Institute. Récupéré sur https://mediamanager.sei.org/documents/Publications/SEI-Report-EcologicalFootprintAndWaterAnalysisOfCottonHempAndPolyester-2005.pdf

2 commentaires sur « Écolos et rentables les mouchoirs réutilisables? Peut-être. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :