Pantalons bleus: réparations discrètes et multiples de poches

Et une autre paire de pantalons favorite de Monsieur qui est victime du temps…

Tout commence par quelqu’un (Monsieur évidemment) qui aime traîner des crayons dans ses pantalons. Qu’arrive-t-il lorsqu’on traîne des objets vaguement pointus dans ses pantalons? Forcément ça finit par percer… Je me dis que les poches c’est plutôt facile à réparer, et donc hop je m’y mets.

Évidemment, lorsqu’on commence à regarder le vêtement de plus près on trouve d’autres problèmes et dans ce cas-ci, il requérait de recouvrir le tissu en plusieurs endroits à usage intensifs. C’est donc devenu un projet de réparation de poche très complet! Comme ce sont des pantalons que Monsieur porte au travail, je ne voulais pas leur donner un look rapiécé. Je n’ai pas trouvé beaucoup de tutoriels sur le web et l’une des raisons, je crois, pour cela est que les poches sont garnies de passepoil, ce qui semble peu commun. Le passepoil s’est abîmé beaucoup plus rapidement que le reste du tissu et j’ai donc « développé » une petite technique pour réparer le tout.

Reprenons donc au début, au moment où tout était simple!

Menu du jour: Réparer une poche

Je constate rapidement deux choses: d’abord les trous sont nombreux, ensuite, le concepteur de ce vêtement est idiot parce, franchement, qui utiliserait du tissu semi transparent pour coudre des poches?!?

J’aime bien la couture, mais en même temps j’aime aussi avoir du temps pour d’autres activités agréables. Mon menu s’allonge donc un peu: je décide de renforcer la poche qui n’est pas encore trouée.

Menu (révision 2)
  1. Réparer un trou dans la poche de gauche
  2. Renforcer la poche de droite

Réparer un trou dans une poche

Vous trouverez de nombreux tutoriels en ligne pour réparer des trous de poches de pantalons… Je vous propose celui-ci du site de Made in Strasbourg (en français), car il est bien fait et, contrairement à d’autres, la forme de la poche est relativement complexe. De mon côté, mission accomplie, j’ai même caché un petit tissu à fleurs dans la poche – je dois l’avoir depuis 20 ans dans ma pile de tissus et j’ai donc sauté sur l’occasion!

C’est ici que l’histoire se corse, car si vous avez l’œil aiguisé, vous aurez noté les petites « taches » blanches sur le bord de la poche. C’est ce fameux passepoil abîmé qui laisse paraître sa jolie corde blanche…

Menu (révision 3)
  1. Réparer un trou dans la poche de gauche
  2. Renforcer la poche de droite
  3. Cacher cette corde que je ne saurais voir (sur les deux poches)

Renforcer une poche

On constate les premiers signes que ce menu est décidé à ne pas raccourcir.

Cette technique est à mon avis utile si la poche n’est pas (encore) trouée. J’ai utilisé du carton pour tracer mon patron (photo de gauche), me disant que je pourrais le glisser dans la poche avant de repasser l’entoilage pour éviter que la colle de l’entoilage fasse un dégât. Je vous rassure, c’est complètement inutile! J’ai utilisé de l’entoilage thermocollant pour recouvrir toute la surface intérieure (celle qui touche à la jambe) de la poche (les deux côtés). J’ai scellé le tout avec une *magnifique* couture en zigzag (blanche évidemment) qui, je l’espère, aidera la poche à parer aux attaques de crayon.

Monsieur a rapporté que cela est aussi confortable que le tissu utilisé auparavant.

Menu (révision 3)
  1. Réparer un trou dans la poche de gauche
  2. Renforcer la poche de droite
  3. Cacher cette corde que je ne saurais voir (sur les deux poches)

Patch de bordure de poche

On passe aux choses sérieuses! J’ai imaginé une petite patch qui aurait l’air d’une bordure de biais et par magie j’avais dans ma pile de tissu un tissu qui se ressemblait beaucoup au tissu du pantalon. Le résultat est une patch visible, mais à mon avis discrète.

La clé de cette patch est le stitch in the ditch (traductions bienvenues!). On commence par une première piqûre endroit sur endroit, puis après avoir replié le tissu, on pique par dessus la couture précédente, ce qui la rend quasi invisible. La deuxième piqûre attache aussi le morceau replié.

J’ai réalisé la première piqûre tout près des coutures existantes pour minimiser la largeur de la patch

La deuxième piqûre attache toutes les épaisseurs de tissu ensemble – notons comme elle s’aligne avec la valeur de couture qui se trouve de l’autre côté du vêtement original

Ici chacun ses mesures:

  • L: la longueur finale de la patch terminée (16 cm dans mon cas). Étant donné la technique proposée, L devrait être tout au plus la longueur de l’ouverture de la poche.
  • C: la largeur de la patch terminée et visible. Dans mon cas, j’ai choisi d’y aller pour la distance entre la deuxième surpiqûre et le côté de la poche. En cachant la couture, je trouve que la réparation aura l’air plus intentionnelle (1,5 cm dans mon cas)

J’ai découpé deux rectangles identiques des dimensions suivantes:

  • Longueur: L + 1 cm (0,5 cm de valeur couture pour chaque bout)
  • Largeur: 2*C + 1 cm (0,5 cm de valeur couture pour chaque côté) + 0,5 cm (pour plier et avoir le tissu nécessaire pour la deuxième piqûre)

Avec mes mesure, j’obtiens un morceau de 17 x 4,5 cm. J’ai repassé les valeurs de couture pour faciliter les prochaines étapes

J’ai ensuite réalisé les piqûres à la main en utilisant un fil tout usage. Pour la première piqûre, j’ai piqué entre les valeurs de couture (donc sur 16 cm et non sur la longueur complète du morceau de 17 cm). Sur la photo ci-dessous le fil blanc illustre bien où la couture se situe et on constate que cela permet aux valeurs de couture de se replier vers l’intérieur. Si vous décidez d’utiliser cette technique, il est préférable d’utiliser un fil qui s’agence avec le tissu.

Pour la deuxième piqûre, simplement piquer tout le long de la patch en prenant soin de piquer à travers toutes les épaisseurs.

Naïvement, je demande à Monsieur si le travail lui convient. La réponse? « Ah c’est vraiment beau, tu ne faisais pas la braguette aussi? »

Menu (révision 4)
  1. Réparer un trou dans la poche de gauche
  2. Renforcer la poche de droite
  3. Cacher cette corde que je ne saurais voir (sur les deux poches)
  4. Ajouter un patch sur la braguette

En examinant ladite braguette, je constate aussi que la boutonnière est en très mauvais état.

Menu (révision 5 – cette fois, c’est la bonne)
  1. Réparer un trou dans la poche de gauche
  2. Renforcer la poche de droite
  3. Cacher cette corde que je ne saurais voir (sur les deux poches)
  4. Ajouter un patch sur la braguette
  5. Réparer la boutonnière

J’ai adopté exactement la même technique pour la braguette que pour les poches, toujours en suivant la largeur des coutures existantes. C’est même un peu plus facile parce que la couture est bien droite!

Menu (révision 5)
  1. Réparer un trou dans la poche de gauche
  2. Renforcer la poche de droite
  3. Cacher cette corde que je ne saurais voir (sur les deux poches)
  4. Ajouter un patch sur la braguette
  5. Réparer la boutonnière

Réparer la boutonnière

Il va sans dire que je souhaitais continuer avec le style discret des patch de bordure. J’ai donc pensé a créer une patch de boutonnière.

Avant de la poser, une petite réparation s’imposait, car le tissu autour de la boutonnière avait commencé à se déchirer et nécessitait un renforcement important. J’ai dû replier le tissu sur lui-même pour lui redonner sa forme originale. J’ai attaché solidement le tout avec un point zigzag. Ça manque certainement d’élégance, mais comme j’avais la patch en tête, j’ai préféré la solidité.

La construction de la patch est un peu différente (par rapport à celles des poches et de la braguette) étant donné qu’on se situe sur un coin et non sur une bordure.

Première étape, découpe du morceau. J’ai dessiné ci-dessous la recette pour calculer vos propres mesures:

J’ai commencé par une première piqûre au bas de la patch (étape 1). J’ai replié le haut et attaché sur l’envers de la ceinture avec un point de côté – rapide et efficace (étape 2). Ici, il est important de découper le trou de la boutonnière avant de replier le dernier morceau (étape 3), sinon elle risque d’être difficile à retrouver! Ensuite, j’ai replié le dernier morceau et attaché de nouveau avec un point de côté sur l’envers de la ceinture (étape 3). Et on redécoupe la boutonnière. J’ai utilisé de nouveau un point de côté pour faire le tour de la patch à l’avant du vêtement en utilisant des points très courts pour que cela reste discret. La boutonnière est utilisée très souvent et la patch est plus à risque de se dégrader.

Étape 1
Étape 2
Étape 3

Finalement, j’ai utilisé un point zigzag pour faire le tour de la boutonnière. Votre œil averti constatera les petits points de côté sur la photo ci-dessous

Et voilà le travail!

2 commentaires sur « Pantalons bleus: réparations discrètes et multiples de poches »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :